Augmenter sa vitalité : le Pranayama

Le Pranayama, ou science du souffle, nous fait redécouvrir parfois comme des évidences, les différentes aptitudes de nos fonctions respiratoires… pourtant vitales… La pratique du Pranayama constitue la deuxième partie du cours.

Notre souffle n’est pas ingrat, et même si nous sommes rarement conscient de lui, il est un fidèle allié, présent de la naissance au dernier soupir. Les respirations du Pranayama n’exigent pas de conditions physiques particulières. Les textes prônent que le Yoga commence avec le Pranayama.

C’est une reconnexion que propose le Pranayama : pourquoi avons-nous deux narines ? Quelle respiration puis-je utiliser pour me calmer ? Ou pour me réveiller ? Pour apaiser une douleur ? Ou me sentir léger ? Oxygénation du sang = oxygénation des pensées…

A travers diverses pratiques, c’est donc l’oxygénation du sang que nous recherchons et provoquons sans le savoir, la régulation de son équilibre chimique et gazeux, la vitalisation de son fluide en tous ses parcours, fluide et circuits d’énergie praniques déjà stimulés par les postures en première partie de cours.

Le Pranayama ouvre les portes des états de Méditation.